Recettes végétales
CARNET
MAYA HAYUK
henne
IMG_2839
petit déjeuner sain

RECETTES INSPIRATIONS 

Les autres articles:

LE SUCRE CE DOUX POISON. COMMENT LE DOMPTER ET LE CHOISIR ?


Le sucre ce doux poison choisir dompter

Oh, le sucre, ce doux poison ! Nous l’aimons beaucoup…

Il est souvent caché & redoutable. Il représente le plaisir et la récompense. Il nous donne un sources d'énergie, adoucit les coeurs et apaise notre perfectionnisme effréné.

Et pourtant, tous les sucrants ne sont pas bon à prendre. Toutes les habitudes alimentaires n’ont pas que du bon. Et l’alimentation moderne est bourrée de sucre de synthèses non benefique !

Les glucides sont la principale source d'énergie pour l'organisme et ne doivent donc pas être négligés, tant d'un point de vue qualitatif que quantitatif. Cependant, il y a glucide & glucide. Sucre & sucre et tous les organismes ne répondent pas de la même manière à l’ingestion de sucre. Comment le comprendre et comment le choisir ?

SUIS-JE PRISONNIER/E DU SUCRE ?

Voici une liste non exhaustive des conséquences d'une gestion du sucre anormale :

-infections à répétition : cystite, sinusite, bronchite etc.

- mycoses et candida albicans

- brouillard cérébral et maux de tête

- excrétion de mucosités : crachat, acné, rhume, pertes blanches

- prise de poids

- coup de barre en fin de matinée et vers 17h

- baisse de la mémoire

- etc.

QU'EST-CE QUE LE SUCRE ?

Le sucre est chimiquement comme un collier de perle. Dont seule les perles seules sont assimilées par le corps. Lors de la digestion les enzymes intestinales coupent donc les sucres, comme on coupe un collier pour en retirer les perles.

Car seul les sucres simples passent dans le sang !

Les sucres simples sont soit :

➔ Utilisés pour produire de L’énergie (ATP) dans la cellule.

➔ Soit reformés en “collier” O-O-O-O-O

Stockés dans le foie et les muscles

Mais le sucre n'est pas le seul moyen de produire de l'énergie ! L'énergie peut également est produit grâce aux lipides (graisses) et protéines. C'est pour cela que lors d'un régime on perd des matières grasses. Celles-ci sont usées pour produire de l'énergie.

Pour que le sucre puisse pénétrer dans la cellule, il a besoin d'une clef. Cette clef est sécrétée par le pancréas, c'est une hormone que l'on nomme l'insuline.

Si la clef est dysfonctionnelle ou si la porte d'entrée est bouchée (par trop de déchets), alors le sucre s'accumule dans le sang au lieu d'aller dans la cellule pour produire de l'énergie. C'est ce qu'on appel le Diabète.

Par ailleurs toutes les sources de sucre ne se valent pas. Et le sucre peut avoir des effets néfastes. Lesquels ?

LES EFFETS DU SUCRE:

Faisons un petit tour d’horizon des effets du sucre sur notre santé digestive et nerveuse.

En santé, la quantité de sucre dans le sang (glycémie) dans le sang doit toujours être autour de 1g/L.

Après consommation de sucres à index glycémique élevé, la glycémie s'élève brutalement.

Pour compenser ce déséquilibre, notre organisme va sécréter une quantité élevée, en un faible laps de temps, d'insuline (hormone produite par le pancréas).

L'insuline va alors favoriser la pénétration du sucre dans les cellules (et par conséquent baisser le taux de sucre dans le sang ce qui est l’effet recherché N°1) pour son utilisation mais aussi son stockage notamment sous forme de graisse (triglycérides).

La glycémie revient alors à la normale mais peut également s'abaisser trop fortement si la sécrétion d'insuline est excessive (hypoglycémie réactionnelle), notamment face à un index glycémique très élevé : C'est la fringale et le coup de barre une heure après avoir mangé une barre chocolatée...et on mange à nouveau : le cercle vicieux est installé.

Plus l'IG est faible moins on observe une élévation brutale de la glycémie, plus notre énergie est stable et moins le sucre est stocké en graisse.

L'index glycémique des aliments varie de 0 à 100.

Il correspond à l'élévation de la glycémie (taux de sucre dans le sang) après ingestion.

Choisir des aliments avec un index glycémique le plus bas possible peut aider à prévenir:

  • l’addiction au sucre et donc sa surconsommation

  • l’acidification du corps et donc l’inflammation

  • le stress

  • le développement d’une flore intestinale déséquilibrée avec fermentation gaz pas odorant mais bruyant !

  • engendre un épuisement fagocytaires

  • déséquilibre le système immunitaire en entrainant un affaiblissement du système avec son lot de déséquilibres

L’indice Glycémique d’un aliment va être déterminé par 4 facteurs :

- Sa teneur en fibres : plus un aliment est riche en fibre plus sin IG est bas, car les fibres ralentissent l’absorption des sucres par l’organisme lors de la digestion

- Son degré de transformation : Les céréales raffinées proposées par les industriels ont perdues toutes leurs fibres, donc ont un IG qui est plus élevé et un intérêt nutritionnel qui diminue d’autant

Les céréales soufflées (ex : galettes de riz soufflé) ont un IG très élevé alors que le riz complet a un IG très bas

- Son mode de cuisson : Les pâtes ou le riz « al dente » ont un IG plus bas que celui des céréales trio cuites.Les pommes de terre ou four ont un IG plus élevé que les pommes de terre vapeur.

- La présence de protéines dans le même aliment : exemple des légumineuses dont la composition est un mélange de glucides et de protéines végétales. La présence de protéines dans les légumineuses diminue l’absorption des glucides.

Et pour la saveur sucrée qu’est-ce que j'utilise ?

Les sucres à index glycémique plus « raisonnable », utilisables facilement en cuisine :

Sucre de fleur de coco (20 à 40) ou de sirop d’agave ( 20 à 40)

Favorisez les arômes doux (fleur d’oranger, vanille, les zestes etc.) et les épices hypoglycémiantes comme la cannelle pour compenser.

Remarque concernant le miel

IG relativement élevé, 50 à 90

source de caries et de fermentations dans le côlon si mélangé dans un repas, à consommer toujours seul et en petites quantités.

INDICES GLYCEMIQUES BAS 0 < IG < 40

- Légumes (surtout légumes verts) et fruits frais

- Fruits secs

- Oléagineux (amande, noix; noisettes…)

- Légumineuses (lentilles, haricots, pois cassés, fèves, etc.. )

- Herbes et épices

- Laits végétaux (Quinoa, amande)

- Céréales les moins transformées (sarrazin, kasha, boulgour, quinoa, riz complet, pâtes complètes al dente, etc. )

- Chocolat noir / Cacao Cru

- Super aliments

INDICES GLYCEMIQUES MOYENS 40 < IG < 60

- Céréales ½ complètes : couscous, riz, blé

- Produits laitiers

- Pain complet au levain

- Muesli / Avoines

- Compote de fruits sucrée

- Yaourt sucré

- Purée de fruits

- Sirop d’agave

- Jus de fruits à base de jus concentré

- Sodas peu sucrés (ligth)

INDICES GLYCEMIQUES ELEVÉS 60 < IG < 100

- Glucose (sirop de glucose et autres)

- Sodas et jus de fruits industriels sucrés ou non

-Pomme de terre (Chips, au four ou en purée)

- Carottes cuites

- Farine blanche non complète

- Miel

- Confitures

- Sucre raffiné (blanc, roux …)

- Céréales raffinées (riz blanc, pates de blé …)

- Korn Flakes et autres céréales soufflées et sucrées de petit déjeuner.

- Baguette blanche

- Galette de riz soufflé

- Riz gluant, cuisson rapide

- Lait de riz

- Pain de mie

- Biscuits et pâtisseries industriels sucrés

- Sauces toutes faites

#sucre #poison #insuline #glycemie #indexglycemique #quelsucrechoisir #fruits #sucredefleurdecoco #agave #miel #naturopathie #nutrition #alimentationsaine